Inscrivez-vous au Bulletin de la Campagne !

Envoyez-nous un email


 
 

La direction

(Groupe Consultatif du Directeur)

Comité exécutif

José Manuel Salazar-Xirinachs est le Directeur général adjoint pour les politiques de l’Organisation Internationale du Travail (OIT)
Muhammad Yunus
Fondateur, Grameen Bank
John Hatch
Fondateur, FINCA International
Chief Bisi Ogunleye
Presidente, Country Women Association of Nigeria
Soraya Rodriguez Ramos
Secrétaire espagnole d’Etat pour la Coopération Internationale
José Manuel Salazar-Xirinachs
Directeur général adjoint pour les politiques, Organisation Internationale du Travail

 

Muhammad Yunus, Fondateur, Grameen Bank

Muhammad Yunus est né le 28 Juin 1940 dans le village de Bathua, à Hathazari, Chittagong qui est le centre d’affaires et, devenu par la suite, Eastern Bengal. Il était le 3eme de 14 enfants dont cinq décédés dans leur enfance. Son père était un orfèvre prospère qui a toujours encouragé ses fils à poursuivre leurs études supérieur. Mais la plus grande influence de M. Yunus était sa mère, Sufia Khatun. Elle est constamment venue en aide aux plus démunis qui se présentaient à leur porte. Inspiré, il décida de s’engager dans l’éradication de la pauvreté. Il a passé les premières années de son enfance au village. En 1947, sa famille a déménagé dans la ville de Chittagong, ou son père avait des affaires de bijouterie.

En 1974, Professeur Muhammad Yunus, un économiste Bangladeshie de l’Université de Chittagong, a pris l’initiative d’organiser un voyage de groupe avec ses étudiants dans un pauvre village. Ils ont interrogé une femme qui fabriquaient des tabourets en bambou, et ont appris qu’elle a eu a emprunté l’équivalent de 15p pour acheter du bambou brut pour chaque tabouret fabriqué. Apres avoir remboursé l’intermédiaire, souvent a des taux aussi élevés que 10% par semaine, sa marge de profit s’élevait a un penny. Avec un emprunt à des taux plus avantageux, elle aurait pu accumuler plus d’argent donc s’élever au-dessus du niveau de subsistance.

En réalisant qu’il y’avait surement une erreur dans l’économie qu’il enseignait, Yunus a pris ce problème plus au sérieux. Il décida donc d’allouer l’équivalent de ? (venant de sa propre poche) pouvant contribuer a la création de 17 a 42 tisserands de corbeille. Il à, par la suite, découvert qu’ une petite somme d’argent pouvait non seulement aider une personne a survivre, mais aussi a susciter l’initiative individuelle et entrepreneuses nécessaire pour les sortir de la pauvreté.

Malgré les réticences des banques et du gouvernement, Yunus a quand même poursuivi l’accord des ‘micro-prêts’. En 1983, il forma le « Grameen Bank », la Banque de Village constituée sur les principes de confiance et de solidarité. Au Bangladesh aujourd’hui, Grameen compte 1084 branches, avec 12 500 employés servant 2,1 millions d’emprunteurs dans un total de 37000 villages. Chaque jour ouvrable, Grameen collecte en moyenne, $1,5 million d’acomptes hebdomadaires. Parmi ces emprunteurs, 94% sont des femmes et plus de 98% de ces prêts sont remboursés ; un taux de recouvrement plus élevé que n’importe quel autre system bancaire. Les méthodes de Grameen sont appliquées dans des projets de 58 pays, notamment les Etats Unies, le Canada, la France, les Pays-Bas, et la Norvège.

Back to Top

John Hatch, Fondateur, FINCA International

Dr. John Hatch est le fondateur de FINCA et le créateur de Village Banking -une méthode unique et influente pour donner des petits prêts, des épargnes, et autres services financiers aux pauvres dans le monde. Durant le début de sa carrière, Hatch a servi dans le Corps de la Paix en Colombie, et comme directeur régional au Pérou.

A l’obtention de son diplôme universitaire, il a obtenu une subvention de Fullbright pour conduire des recherches au Pérou. Il a passé deux cycles de récolte là-bas en tant que laboureur travaillant pour la subsistance des fermiers et documentant leurs pratiques agricoles.

Lors de son travail avec les pauvres des zones ruraux, Hatch a découvert que la plupart des programmes de crédit étaient administrés par des experts externes. Ce style de gestion a engendré les taux de remboursement tres faible et une baisse de dans le moral des emprunteurs.

Il était persuadé que les pauvres ne manquaient ni d’ambition ni de capacité, mais simplement de ressources. John créa en 1984, la méthode de Village Banking. Cette méthode a permis aux pauvres d’obtenir des prêts sans collatéraux—leur obstacle principal pour accéder au crédit—aux taux d’intérêt abordable et accessible. Cela a permis de réunir des voisins en groupe, leur donnant un pouvoir collectif de débourser, investir, et collecter des prêts de capital à leur guise. Les résultats montrent que les premiers clients de FINCA ont améliorés leurs revenus et la nutrition de leur famille, des taux de remboursement élevés, et l’augmentation de l’autonomisation.

Quand Hatch a commencé à prêter aux femmes, il a vu un énorme potentiel en Village Banking comme un outil anti-pauvreté: “Notre concentration sur les femmes est le résultat d’une conviction croissante car le moyen le plus rapide d’affecter le bien-être des enfants est à travers l’aide apportée à leurs mères” a dit Hatch.

Pendant les 22 années passées avec FINCA, Hatch a servi comme président, et comme chef de partie pour des programmes au Salvador et au Guatemala; il a pris sa retraite comme directeur de recherche à FINCA en 2006. Aujourd’hui, l’organisation qu’il a fondé a atteint la moitié d’un million de familles dans 21 pays en mettant à leurs disposition des petits prêts, des assurances, des programmes d’épargne, et d’autres services. Hatch travail toujours avec FINCA entant que conseiller, conférencier, membre du Conseil d’Administration, et collecteur de fonds. Il continue présentement sa recherche sur l’impact de Village Banking et est actif dans le symposium annuel des étudiants de FINCA et la recherche de compétition de prix.

Durant sa carrière, Hatch a supporté les efforts de promotion du microcrédit sur le plan mondial. A la fondation de FINCA en 1984, il a partagé sa méthodologie de Village Banking avec de nombreuses autres organisations non gouvernementales. Par conséquent, des centaines de programmes de Village Banking sont en activité dans le monde entier actuelement. Hatch est aussi le co-fondateur de Global Microcredit Summit.

Back to Top

Chief Bisi Ogunleye, Président, Country Women Association of Nigeria

Chef Bisi est un pionnier dans l’émancipation économique des femmes, une talentueuse militante qui a joué un rôle considérable dans leurs pleines participations à la politique et le processus décisionnel. Elle est également connu pour sa longue lutte pour libérer son pays de la pauvreté, la famine, la malnutrition, la dégradation de l’environnement et l’injustice. Pendant près de deux décennies, elle a favorisé la participation active des Africains sur les questions de développement les concernant.

Activiste de terrain, la force de chef Bisi dérive d’une base solide des villages Africain et le partenariat engagé de son défunt mari, Peter ADELEKE Ogunleye.

Elle a commencé à aider les femmes à s’organiser en leur demandant de cotiser un mois de leurs salaires pour ensuite le prêter à un groupe de femmes rurales. Cet argent était utilisé comme fonds pour démarrer leurs propres entreprises. Le remboursement du prêt a été réinvesti dans un autre groupe. Cela a eu lieu jusqu’en 1982, l’année a la quelle Chef Bisi a fondé l’Association des Femmes du Pays du Nigéria (AFPN) composée de 6 coopératives de 150 membres.

Aujourd’hui AFPN compte plus de 1390 groupes avec 31.000 membres actifs répartis dans huit Etats du Nigéria. Ce program de crédit est conçu pour l’agriculture et le développement des petites entreprises.

En 1993, AFPN a incorporé dans son program le ‘Centre pour le Développement et les Activités d’Auto-Assistance’ (CDAAA), créée par Peter Ogunleye à l’appui des jeunes et des femmes rurales.

En 1994, en partenariat avec l’organisme international de CDAP (Centre pour le Développent et les Activités de la Population), AFPN a intégrée a son program initial les projets de santé et de planning familiale visant à atteindre 3,5 millions de femmes dans l’État d’Ondo.

Grâce à AFPN, Chef Bisi créa RAAFR: le Réseau Africain des Associations de Femmes Rurales. Elle est un porte-parole de la communauté internationale qui travaille actuellement en tant que co-présidente de la ‘Women’s Environment and Development Organisation’ (L’Organisation de l’Environnement des Femmes et du Développement). Elle est l’une des huit femmes sur les 20 membres du Conseil de la Terre des Nations Unies.

Chef Bisi a inspiré le développement de l’hégémonie, ou plus connu sous leadership, bien avant que cela soit à la mode, par sa ténacité et sa conviction que les femmes rurales possèdent le désir, la capacité et l’engagement de travailler pour améliorer leur propre vie et celle de leurs communautés.

Back to Top

Soraya Rodriguez Ramos, Secrétaire espagnole d’Etat pour la Coopération Internationale

Née en 1963 à Valladolid et mère de deux enfants, elle a étudié le Droit à l’université de Valladolid, où elle s’est spécialisée dans le Droit Communautaire Européen. Après avoir réussi l’examen du service civil, elle est devenue Conseillère Légale de l’Administration Locale et a enseigné à la Faculté des Relations du Travail de l’université.

Très tôt engagée dans les affaires liées aux politiques sociales, à l’environnement et au droit des femmes, elle a travaillé en tant qu’avocate et conseillère légale au Refuge pour les Femmes Battues de la ville de Valladolid, et a été Directrice du Centre des Femmes de la commune.

Elue membre du Parlement Européen (1999-2004), elle a été Vice-présidente du Comité sur l’Agriculture et le Développement Rural, ainsi que membre du Comité sur le Droit des Femmes et la Parité, entre autres.

Elue membre du Parlement espagnol de Valladolid en 2004, elle a été porte-parole du groupe socialiste au sein du Comité Adjoint de l’Union Européenne. Réélue aux Elections Générales en 2008, elle a notamment été porte-parole du Groupe Parlementaire Socialiste au Comité du Parlement pour l’Environnement, l’Agriculture et la Pisciculture, ainsi qu’au Comité Adjoint de l’Union européenne.

Durant cette période, elle a joué un rôle actif dans l’élaboration de textes de lois et dans le débat et le vote de lois environnementales d’intérêt général : la Loi sur le Droit à l’Information, la Justice participative et environnementale, la Loi sur la Responsabilité Environnementale, la loi des forêts, la Loi sur l’Héritage Naturel et la Biodiversité, la Loi sur les Parcs naturels et la Loi sur le Développement Durable et l’Environnement Rural. Tout cela reflète la politique nationale espagnole orientée vers le progrès des zones rurales.

Lors des élections municipales de Valladolid en 2007, elle a été élue Présidente et Porte-parole du Groupe Socialiste de la municipalité.

Elle a occupé différents postes au sein des organes locaux, régionaux et nationaux du Parti National Socialiste des Travailleurs (PSOE), duquel elle est membre depuis l’âge de 18 ans. En 2008, elle a été élue Secrétaire pour l’Environnement et le Développement Rural du Comité Fédéral Exécutif du PSOE.

En juillet 2008, elle a été nommée Secrétaire d’Etat à la Coopération Internationale du Ministère des Affaires Etrangères par le Président du gouvernement, poste qu’elle occupe toujours à cette date. AECID gérera en 2011, un budget total de 1,13 milliard d’euros. Le personnel d’AECID comprend 1.303 personnes, dont la moitié est basée à l’étranger.

Depuis sa nomination, elle a visité plus de 40 des pays les plus défavorisés du monde au sein desquels la Coopération Espagnole est active. Sa présence a été particulièrement notable en Amérique Latine et en Afrique, et dans les pays frappés par des guerres ou des catastrophes naturelles, de Gaza à Haïti, du Nicaragua au Mali, du Congo au Soudan. Ces années ont été marquées par une présence et une participation vigoureuse au sein des organismes et des sommets internationaux.

Back to Top

José Manuel Salazar-Xirinachs est le Directeur général adjoint pour les politiques de l’Organisation Internationale du Travail (OIT)

José Manuel Salazar-Xirinachs, Directeur général adjoint pour les politiques, Organisation Internationale du Travail (OIT)

Mr. José Manuel Salazar-Xirinachs est Directeur général adjoint pour les politiques de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) depuis février 2013, avec un contrôle sur un large éventail de questions de l'OIT, y compris l'emploi, le développement des entreprises, la protection sociale, les conditions de travail et de la recherche, dans le cadre du Bureau du Directeur général adjoint pour la politique et est un membre de l'Équipe de direction de l'OIT.

Auparavant et depuis août 2005, il est Directeur exécutif du Secteur de l'emploi avec la responsabilité globale pour les travaux liés à l'emploi de l'OIT dans des domaines tels que le développement de la politique de l'emploi ; les entreprises durables ; compétences et l'employabilité ; l'analyse du marché du travail ; les services de l'emploi ; le marché du travail et ses tendances ; l'emploi à forte intensité investissements ; les finances sociales ; l'économie informelle ; le commerce et l'emploi ; les emplois verts ; l'emploi rural ; l'emploi des jeunes ; les sexes et l'emploi; le handicap ; la réponse aux conflits et aux catastrophes et la reprise de l'emploi et le Pacte mondial pour l'Emploi.

De 1998 à 2005, M. Salazar-Xirinachs a été Directeur du Département du commerce, de la croissance et de la compétitivité à l'Organisation des États américains (OEA) supportant les pays des Amériques dans leurs négociations relatives à la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA).

De 1997 à 1998, M. Salazar-Xirinachs a été Ministre du Commerce extérieur du Costa Rica, période durant laquelle ce pays exerçait la présidence du projet de création de la ZLEA. De 1994 à 1997, il a été Directeur exécutif de la Fédération des entreprises privées d'Amérique centrale et du Panama (FEDEPRICAP) et de 1990 à 1994, économiste principal de cette Fédération. Il a également été membre du Conseil d'administration de la Banque centrale du Costa Rica de 1995 à 1997. De 1988 à 1990, il a été Président exécutif de la Costa Rican Development Corporation (Société de développement du Costa Rica).

M. Salazar-Xirinachs est titulaire d'un doctorat en économie de l'Université de Cambridge, Royaume-Uni. Il a enseigné dans les universités de Costa Rica, à l'Université nationale de Heredia, Costa Rica ainsi qu'à l'Université de Cambridge, Royaume-Uni, et à l'Université de Georgetown, Washington, D.C.

Il est l'auteur de nombreux articles de presse sur les politiques du développement, du commerce et de la compétitivité. Il a également écrit et publié plusieurs livres, y compris Towards Free Trade in the Americas (Vers le libre-échange dans les Amériques) (Brookings Institution, 2001), Promoting Sustainable Enterprises (Promotion des entreprises durables) (ILO, 2008), Trade and Employment: From Myths to Facts (Commerce et emploi : Des mythes aux faits) (ILO, 2011). Il a été membre du groupe consultatif pour le Rapport mondial 2010 sur le développement humain (PNUD, New York), membre du Conseil du Centre international pour le commerce et le développement durable (Genève) et membre du Comité directeur du Projet mondial d'architecture commerciale et financière, présidé par le président Ernesto Zedillo.

Back to Top

(Comité exécutif)

Groupe Consultatif du Directeur

Dr. Steven C. Funk
Chair
Ian Callaghan
Directeur d’Investissement Senior, Omidyar Network, Royaume Uni
William Price
Propriétaire, Classic Wines LLC, Etats-Unis
Jack Lowe
Chairman Co-Founder, Avenir Global Investment Advisors S.A, Switzerland
Mary Ellen Iskenderian
President, Women’s World Banking, USA
Nick O’Donohoe
CEO, Big Society Capital, UK

 

Dr. Steven D. Funk, Chair

Dr Steven Funk est un père et philanthrope dévoué, fort de 30 ans de travail en tant qu’entrepreneur dans le secteur des capitaux propres privés. Il est le fondateur et actuel ou ancien actionnaire de contrôle d’Aspen Properties Ltd, Imperial Parking Ltd, Imperial Parking (Hong Kong) Ltd, Canadian Maple Leaf Financial Corporation, et de Canadian Maple Leaf Fund Management group. Il possède et supervise également un actif forestier de100 000 acres en Amérique centrale. Aujourd’hui, Dr Funk gère son groupe d’investissement privé, Funk Partners à travers Funk Holdings Ltd. Il a été professeur d’anatomie, et possède une maîtrise ainsi qu’un doctorat. Il a aussi poursuivi une carrière en chirurgie buccale lors d’un congé sabbatique d’un an après lequel “le reste est de l’histoire ancienne”. Il a créé 5 groupes d’intérêts dans 3 pays différents en vue d’encourager le leadership. Ses activités philanthropiques mettent l’accent sur l’autonomisation des femmes et des initiatives de microfinance, et se concentrent actuellement sur l’Afrique orientale. Dr Funk est le fondateur de l’initiative récemment acclamée Race4Change.org. Il est aussi directeur fondateur d’Unitus, associé fondateur financier d’Unitus Capital, président du conseil consultatif du Sommet du Microcrédit, et à travers Race4Change, un partisan de Kiva, Women’s World Banking et Jamii Bora. Steven est un explorateur et un aventurier, un pilote de course, un pilote, un skieur des eaux et des neiges. Il est passionné de lecture, en particulier ce qui contribue à faire de sa courte vie une course pour le changement (Race4Change), et à opérer un impact positif sur le monde dont nous avons tous hérité.

Recent media presentations of interest include:

Clinton Global Initiative awarded presentation: http://db.tt/gdQ3yNz

Funk Factory Films 12 minute content/production of Race4Change – great piece:  http://vimeo.com/28119830

Tourism Minister Najib Balala on joining the race:  You Tube Video:  http://youtu.be/oCPjw3z8W_4

Jeff Koinange’s “the Bench” program (the “Larry King Show” of Kenya):  http://www.race4change.org/blog/funk-on-the-bench-with-jeff-koinange

Back to Director's Advisory Group
Back to Top

Ian Callaghan, Directeur d’Investissement Senior, Omidyar Network, Royaume Uni

Ian Callaghan brings nearly 20 years of expertise - as a business owner, consultant and banker - to the areas of SME finance, microfinance and social finance. His particular specialism is in the provision of such finance in remote areas and developing countries.

Working independently or in partnership with one or more associates, this consultancy can offer a range of services in the areas of fundraising, strategic and management advice, and research, speaking and writing.

Clients and potential clients include other consultancies and advisers, microfinance institutions, investment vehicles, philanthropic and commercial investors, CSR managers, and universities and business schools.

Back to Director's Advisory Group
Back to Top

William Price, Propriétaire, Classic Wines LLC, Etats-Unis

William S. “Bill” Price, III is a co-founder and partner emeritus of TPG Capital, LP (formerly Texas Pacific Group), a private equity fund founded in 1992 with over $30 billion in assets under management. TPG deals include Burger King, Oxford Insurance, Ducati motorcycles, Punch Taverns Group, Del Monte Foods, Petco, J. Crew, Continental Airlines, Gemplus, Grohe and Seagate. TPG has owned various wine industry assets including Beringer, Chateau St. Jean, St. Clement, Meridian, Stags Leap Winery and wineries in China and Turkey.

Bill left TPG in 2007 to focus on pursuing his passion in the wine business. He owns Durell Vineyards with 150 acres of pinot noir, chardonnay and syrah in Sonoma County. He founded Three Sticks Winery in 2002 and bought stakes in Buccella and Kistler Vineyards. He is a founder of The Vincraft Group, a winery acquisition fund which purchased interests in Kosta Browne Winery and Gary Farrell. Prior to forming Texas Pacific Group, Mr. Price was Vice President of Strategic Planning and Business Development for GE Capital and an attorney at Gibson, Dunn & Crutcher.

Mr. Price serves as board chairman for Common Sense Media and the Gladstone Institutes Foundation Board. He also serves on the boards of the California Academy of Sciences, the California Mentor Foundation, the Dignity Fund, and Justgive.com.

Back to Director's Advisory Group
Back to Top

Jack Lowe, Présidente, BlueOrchard USA, Inc., Etats-Unis

Jack has over 40 years’ experience as an entrepreneur and as a business developer, both as a business owner and investment banker. Jack began his career in the Asia-Pacific Region in 1968 as a crude oil sales and logistics manager. A Japanese speaker, he then was recruited in 1969 to open the McKinsey and Co. consulting office in Tokyo with Japanese colleagues.

After coming to Switzerland in 1974, he started several franchising businesses (McDonalds and Midas) , and in 1986, upon the sale of these businesses, became a shareholder of Montgomery Securities. Upon the sale of Montgomery to Bank of America in 1997, he acquired several medium-sized businesses, which he now controls, mostly in emerging markets. In addition to these interests, Jack was CEO of Blue Orchard Finance from 2004 to end-2008. Blue Orchard, under his guidance, increased its assets from 60million USD to nearly 1 billion during his tenure, to become the largest private sector player in the microfinance field.

In 2011 Jack created, with Vincent Oswald, the Azure Partnership, which will manage and advise funds of funds in microfinance on a global scale.

Jack is a Swiss national, lives in Geneva Canton, and speaks several languages. He is a graduate of Stanford University, MBA 1965.

Back to Director's Advisory Group
Back to Top

Mary Ellen Iskenderian, Présidente, Women’s World Banking, Etats-Unis

Mary Ellen Iskenderian is President and CEO of Women’s World Banking (WWB), the world’s largest network of microfinance institutions and banks. Ms. Iskenderian leads the WWB global team, based in New York, in providing hands-on technical services and strategic support to 39 top-performing microfinance institutions and banks in 27 countries in Africa, Asia, Eastern Europe, Latin America and the Middle East. WWB’s network members consistently rate among the top three microfinance institutions in their countries and 82 percent of their clients are poor women entrepreneurs.

Ms. Iskenderian, who joined WWB in 2006, has more than 20 years of experience in building global financial systems throughout the developing world. Ms. Iskenderian is a leading voice for women’s leadership and participation in microfinance, and a strong advocate for the role of capital markets in the sector.

Prior to WWB, Ms. Iskenderian worked for 17 years in senior management at the International Finance Corporation, the private sector arm of the World Bank, where her numerous leadership positions included Director of Partnership Development, Director of the Global Financial Markets Portfolio and Director of the South Asia Regional Department. Previously, she worked for the investment bank Lehman Brothers.

Ms. Iskenderian is a member of the Council on Foreign Relations and the Board of Kashf Microfinance Bank in Pakistan. She holds an MBA from the Yale School of Management and a Bachelor of Science in International Economics from Georgetown University’s School of Foreign Service.

Back to Director's Advisory Group
Back to Top

Nick O’Donohoe, CEO, Big Society Capital, UK

Nick O’Donohoe is Chief Executive Officer of Big Society Capital, the UKs Social Investment Bank. Prior to his appointment to this role in July 2011 he acted as an advisor to HMG in developing the blueprint for this institution. From 1996 he worked at JP Morgan and served as Global Head of Research from 2002 until the end of end of 2010. He was a member of the Management Committee of JP Morgan Investment Bank and the Executive Committee of JP Morgan Chase. He was also responsible for supervising the firms Social Finance group and led research studies on Microfinance and Impact Investing as an Asset Class.

Before joining JP Morgan Nick worked 13 years at Goldman Sachs.

He holds a BA from Trinity College Dublin and an MBA from the Wharton School, University of Pennsylvania.

Back to Director's Advisory Group
Back to Top